Dinosaures

Différentes espèces rencontrées dans le film
lundi 4 juin 2012
par  Quentin Laisney, Théophile Nguyen
popularité : 56%

Lors du visionnage du film : Jurassic Park, nous avons pu voir différents espèces de dinosaures. Nous allons vous les présenter :

Vélociraptor ou "Raptor"
Nom : Vélociraptor "voleur rapide", ou Deinonychus "terrible griffe"

Époque : Crétacé inférieur
Lieu : Ouest-Centre de l’Amérique du Nord
Régime : Carnivore
Taille : 3,5 mètres de long pour 1,80 mètre de haut

Description :
L’un des plus intéressants dinosaures que l’on a découvert dans les années 1960. On le connait parfaitement bien : on a mis à jour plus d’une dizaine de squelettes très bien conservés permettant une reconstitution détaillée. Avec des mains aux doigts puissants en forme de serres, sa caractéristique la plus remarquable était la grosse griffe recourbée en faux du second orteil. Lorsqu’il courait, seules ses petites griffes prenaient appui sur le sol. Il utilisait sa grosse griffe pour éventrer sa proie en se maintenant en équilibre sur un seul pied. Le Vélociraptor chassait le plus souvent en meute, ce qui lui permettait d’abattre des plus grosses proies comme les Ténontosaures. De longues tiges osseuses servaient à rigidifier la queue. Le rapport taille animal/cerveau étant excellent pour un dinosaure : la créature était l’une des plus intelligentes de son époque.

Brachiosaure
Nom : Brachiosaurus, "reptile à bras"

Époque : Jurassique Supérieur
Lieu : Centre de l’Amérique du Nord, Afrique du Centre-Est
Régime : Herbivore
Taille : 25 mètres de long pour 12 mètres de haut

Description :
C’est au Brachiosaure que l’on doit le plus grand squelette complet de dinosaure jamais trouvé. Il a été découvert en Tanzanie et est exposé au Muséum Humboldt de Berlin, en Allemagne. Les pattes antérieures étaient très longues lui permettant de tendre son cou quasi verticalement. Du fait que les narines s’ouvrent au sommet du crâne, on a d’abord cru qu’elles permettaient à l’animal de respirer pendant qu’il était immergé, mais cela est peu probable car la pression de l’eau l’en aurait empêché. Le Brachiosaure ne mâchait pas, il ingurgitait directement des plantes coriaces, la digestion étant aidée par des cailloux, les gastrolites, qu’il avalait en grande quantité.
Le Brachiosaure ne pouvait pas se dresser sur les pattes arrière. Elles étaient trop petites et pas assez résistantes pour supporter son poids voisinant les 50 tonnes.

Parasaurolophus
Nom : Parasaurolophus, "reptile à crête à cloisons parallèles"

Classification : Ornithischia, Ornithopoda, Hadrosauridae, Lambeosaurinae
Époque : Crétacé Supérieur
Lieu : Sud-Ouest du Canada et États-Unis.
Régime : Herbivore
Taille : 10 mètres de long et jusqu’à 5 mètres de haut (sur 2 pattes)

Description :
L’un des dinosaures « à bec de canard », le plus caractéristique et le plus connu. L’animal se déplaçait le plus souvent à 4 pattes mais pouvait être bipède en cas de besoin. Au-dessus de son museau, il se place une longue crête tubulaire de 1,80 mètre de long. Les narines sont situées à l’avant du museau tandis que les conduis respiratoires traversent la crête avant d’arriver dans la bouche. La crête servait probablement de signe de reconnaissance entre les animaux de même espèce et les Parasaurolophus s’en servaient pour produire des sons bruyants qui ressemblaient à des sortes de mugissements.

Tricératops
Nom : Tricératops, "tête à trois cornes"

Époque : Crétacé Supérieur
Lieu : Ouest des États-Unis
Régime : Herbivore
Taille : 9 mètres de long pour 4,5 mètres de haut

Description :
C’est le mieux connu des dinosaures à cornes. Il a été baptisé en 1889 par O.C. Marsh, à partir d’un crâne. Deux ans plus tôt, le paléontologue avait attribué à un bison fossile une paire de corne de Tricératops ! Depuis, de nombreuses espèces ont été répertoriées dont certaines à partir d’un matériel très maigre. L’animal avait trois cornes : une petite sur le museau et deux longues au-dessus des yeux. Sa collerette était assez courte et avait un bord supérieur festonné de renflements osseux. Sa structure de l’animal est lourde et les membres forts. Chaque doigt était terminé par des sabots. Le Tricératops vivait en troupeau, moyen plus efficace face aux prédateurs tel que le Tyrannosaure.

Tyrannosaure ou "T-Rex"
Nom : Tyrannosaurus Rex, "roi des reptiles tyran"

Époque : Crétacé Supérieur
Lieu : Amérique du Nord
Régime : Carnivore
Taille : 15 mètres de long pour 6 mètres de haut

Description :
C’est le mieux connu et le plus populaire de tous les dinosaures. C’était l’un des plus grands carnivores terrestres de tous les temps et l’un des plus terrifiants. Un homme atteint à peine la hauteur de son genou. Il avait une énorme tête d’1,5 mètre de long et son corps était massif. Ses puissantes mâchoires étaient garnies de longues dents acérées, jusqu’à 30 centimètres de long. Le Tyrannosaure aurait pu avaler un être humain entier d’un seul coup ! Il possédait un cerveau développé avec notamment de grands lobes olfactifs.
Le Tyrannosaure court beaucoup trop vite dans le film. Les récentes recherches montrent qu’il pouvait attendre la vitesse de 40 km/h maxi. Ces dernières ont également revélé qu’il portait des plumes.

Dilophosaure
Nom : Dilophosaurus, "reptile à deux crêtes"

Époque : Jurassique Inférieur
Lieu : Centre de l’Amérique du Nord (Arizona), Asie
Régime : Carnivore
Taille : 6 mètres de long pour 2,5 mètres de haut

Description :
Le Dilophosaure est le plus ancien des grands dinosaures carnivores. Sa particularité la plus marquante est les deux étroites crêtes dominant les yeux et évoquant deux moitiés d’assiette posées sur la tranche. Certains paléontologues pensent que le Dilophosaure était exclusivement charognard à cause de mâchoires fines et de dents qui semblent fragiles.

Gallimimus
Nom : Gallimimus, "qui imite la poule"

Époque : Crétacé Supérieur
Lieu : Mongolie
Régime : Omnivore (baies, insectes, oeufs)
Taille : 6 mètres de long pour 4 mètres de haut

Description :
L’un des plus connu et des plus grands des dinosaures qui "imitent l’oiseau". Sa silhouette était élancée, son corps fin, ses os légers et ses pattes inférieures profilées pour la course. Selon des estimations, il aurait pu courir jusqu’à 70 km/h sur des courtes distances ! Ses mains n’étaient pas préhensiles, il lui était impossible de déchirer quoi que ce soit. Le Gallimimus était doté d’un museau étrangement aplati à l’extrémité.


Commentaires